Championnats de France de Paracyclisme 2021 : Records et titres au rendez-vous !

Ce week-end, se sont déroulés les championnats de France de Paracyclisme sur piste au vélodrome national de St Quentin en Yvelines.
Les 3 polistes, Dorian Foulon, Alexandre Léauté et Théo Rocton accompagnés de Heidi Gaugain et Florian Chapeau, en suivi d'intégration au Pôle Espoir de Paracyclisme, ont fait le déplacement afin d'honorer les efforts de la Fédération Française Handisport qui malgré la situation sanitaire actuelle a tout mis en oeuvre pour que cette épreuve se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Nous en profitons pour féliciter l'équipe organisatrice menée par Gérard Van Den Abele, la FFH bien sûr mais aussi le service de communication pour la qualité de leur travail et la mise en place d'un live en streaming. Une première française dans notre discipline !

Côté résultats, le club de Urt Vélo 64 et le Pôle Espoir de Paracyclisme reviennent une nouvelle fois avec un nombre de médailles plutôt flatteur et révélateur du travail réalisé dans notre structure.

La relève française. Avec une moyenne d'âge de 20 ans, les 3 membres du pôle et les 2 futurs polistes ont glanés pas moins de 10 titres nationaux, 9 médailles d'argent le tout agrémenté de 2 records du monde !

L'analyse de Christophe DIZY, entraîneur du pôle : « Nous avions à coeur de participer à ces championnats car ils faisaient partie de notre planification en vue des mondiaux le mois prochain mais qui ont été malheureusement annulés. Malgré tout, je n'ai rien changé du programme pour Alexandre et Dorian qui devaient y participer car nous avons besoin de repères et d'étapes comme des épreuves officielles pour voir où nous en sommes. C'était pour nous un test grandeur nature à un mois de leur pic de forme programmé. Honnêtement, je ne m'attendais pas à être déjà sur ces performances. Les garçons m'ont une nouvelle fois surpris. Dorian fait un temps similaire à celui réalisé en qualification sur les mondiaux de l'an dernier où il a remporté son titre de la poursuite confirmant son niveau. Je ne doute pas qu'il réalisera le temps que nous nous sommes fixés dans un mois surtout quand on connait la semaine qu'il a passé en amont de l'événement.

Alexandre quant à lui, toujours plus haut, toujours plus fort... Que dire de plus, il bat le record du monde de la poursuite en qualification le matin et il trouve l'énergie qui lui avait manqué l'an dernier pour descendre à nouveau son chrono de 1 seconde soit 2 secondes de mieux que le précédent record détenu par le belge Vromant ! Il ne s’est pas arrêté en si bon chemin car une heure plus tard, il battait son propre record du monde du 200m lancé ! Avec un kilomètre le lendemain de bonne facture (à 1/10ème de son propre record du monde), il faudra bien évidemment compter sur lui à Tokyo.

Les autres satisfactions viennent de Théo, qui bat ses records personnels, mais aussi des deux futurs polistes Florian tout d'abord qui réalise aussi ses meilleurs temps en poursuite et au kilomètre sans avoir touché une piste depuis 4 mois ! Avec à la clé les titres du scratch et de l'omnium. Enfin, la plus jeune de l'épreuve (17 ans), Heidi, réalise pour sa première poursuite de sa jeune carrière un temps très honorable qui la place déjà parmi les 10 meilleures mondiales ce qui en dit long sur son potentiel. Elle est récompensée par deux titres (scratch et omnium) qui viennent enrichir son palmarès ».

Un grand merci à notre staff, Céline, Arthur, Fabrice et Franck pour la qualité de leur travail et leur professionnalisme mais également à nos partenaires Le Rotary Biarritz Anglet Bayonne Côte Basque, Carrefour Market de Urt, Le Conservateur, la région Nouvelle Aquitaine, le Département des Pyrénées-Atlantiques et la Ville de Urt pour leur soutien, leur aide et leurs encouragements tout au long du week-end et de la saison à venir.

Retrouvez l'ensemble des photos du week-end par ici.

Stage au Vélodrome National de Sangalhos (Portugal)

Le Pôle Espoir de Paracyclisme a organisé un stage piste sur le vélodrome de Sanghalos au Portugal au profit des jeunes pensionnaires de la structure. Seuls manquaient à l’appel David qui pratique en tricycle et Noah retenu par un stage  professionnel.

Pendant près de 10 jours Alexandre, Dorian, et Théo ont pu travailler avec des conditions optimales, dans un pays chaleureux et avec des personnes très accueillantes. Les séances ont été principalement orientées sur leurs principaux objectifs. Nous avons également pu profiter de toutes les installations et du matériel qu’offre le vélodrome. Nos trois coureurs ont progressé sportivement bien sûr mais aussi techniquement. Les temps réalisés que ce soit lors des exercices ou des tests sont révélateurs des progrès qu’ils ont encore réalisé.

Un grand merci à Sergio et à toute son équipe pour leur accueil, leur disponibilité et surtout leur volonté de tout mettre en œuvre pour que l’on se sente presque chez nous.

Championnats de France de Paracyclisme 2020 : Confirmation et avenir prometteur

Le Pôle Espoir de Paracyclisme était présent le week-end dernier du côté de Évires pour participer aux Championnats de France de Paracyclisme sur route. Cette année, six jeunes ont fait le déplacement dont deux, Heidi Gaugain et Antonin Theron, qui sont actuellement en suivi d’intégration pour rejoindre la structure.
Le grand absent était David Geslot. La veille du départ nous avons appris que l’ARS Aquitaine a interdit toutes sorties extérieures et visites aux pensionnaires de la Résidence Tarnos Océan avec effet immédiat. Par conséquent, David, résident de cet établissement, et malgré de nombreuses négociations et propositions pour lui permettre de participer à son unique rendez-vous sportif de l’année, n’a pas pu participer au national ! Nos jeunes avaient à cœur de se battre pour David et ils l’ont fait en ramenant 4 titres et 8 médailles au total.

En MC5, Dorian perd ses deux titres de Champion de France au profit de l’ancien professionnel Kevin Le Cunff qui a rejoint le mouvement handisport il y a quelques mois. Il décroche donc deux médailles d’argent. « C’est sûr que je suis un peu déçu car je perds mes deux titres de Champion de France mais je suis très satisfait de mes performances. Je pensais que je n’arriverai pas à suivre les attaques ou que je serai beaucoup plus loin de Kévin mais j’étais là, bien au contraire. J’ai un peu plus de regrets pour le contre-la-montre car je perds de 5 secondes. Dans le dernier tour, à quelques kilomètres de l’arrivée, le vent s’est levé d’un coup. J’avais l’impression de faire du surplace et de ne plus avancer. J’ai tout donné pour essayer de rattraper ces précieuses secondes mais il était trop tard. Il me reste du travail et des points techniques à travailler mais je suis rassuré. »

 

Noah se classe 5ème place de la course en ligne et 4ème du contre-la-montre. « Sur la course en ligne, j’ai usé de malchance. Je n’avais pas les jambes et je n’ai pas réussi à suivre les premières attaques. Je suis donc resté dans le peloton jusqu’au final mais un coureur est venu taper ma roue arrière la décentrant et m’empêchant de disputer le sprint. Sur le chrono, j’étais déterminé pour monter sur le podium mais mon manque de compétitions s’est fait sentir. Je reviendrai plus combatif l’année prochaine.» 
Enfin Antonin, qui est en suivi d’intégration, a réalisé de belles performances pour son deuxième Championnat de France de Paracyclisme. Ce jeune cycliste, amateur de VTT, arrive 4ème de la course en ligne et 5ème du contre-la-montre. « Je suis heureux d’avoir participé à ces Championnats avec le Pôle Espoir de Paracyclisme. J’ai pu partager des moments avec eux et bénéficier de leur expérience et de leurs conseils avant les compétitions. J’appréhendais un peu le chrono car le circuit était technique mais je suis satisfait de mes résultats. Je suis impatient de découvrir les compétitions internationales l’année prochaine. »

 

En MC2, Alexandre conserve ses deux titres de Champion de France sur la course en ligne et au contre-la-montre. « Je suis ravi de garder mes deux maillots tricolore pour la saison à venir. Cette année n’a pas été simple mais les résultats sont là. Je continue de progresser en me fixant de nouveaux objectifs avec les Jeux Paralympiques de Tokyo 2021 en point de mire. »
De son côté, Théo ne cesse de progresser et les médailles en sont la preuve. « Je suis très content car je décroche deux médailles d’argent. Je sais qu’il me reste beaucoup de travail pour rivaliser avec les meilleurs mais je m’améliore d’année en année et c’est positif. J’ai la chance de pouvoir évoluer aux côtés d’Alexandre, le champion du Monde, c’est un réel moteur et une motivation quotidienne».

En WC5, Heidi Gaugain, qui est en suivi d’intégration, est une jeune fille prometteuse dans le monde du paracyclisme. À seulement 16 ans, elle décroche deux titres de Championne de France. « Je n’y crois toujours pas ! C’était l’objectif de ma saison paracycliste de gagner ces titres. C’est une consécration après plusieurs mois de travail et d’investissement. C’était aussi un réel plaisir de vivre ces championnats avec le pôle et de leurs champions du monde. Mon regard est déjà tourné vers l’avenir. J’ai hâte de participer aux courses internationales l’année prochaine, afin d’évaluer mon niveau avec les meilleures féminines internationales. »

« Cette année a été particulière pour l’ensemble de nos sportifs et de notre structure. Les objectifs ont été revus et nous avons dû nous adapter à la crise sanitaire. Ces championnats nous ont aussi permis d’accueillir deux jeunes au potentiel prometteur, Heidi Gaugain et Antonin Theron, qui sont suivis par le pôle depuis 1 an. Ils ont réalisé de magnifiques prestations ce week-end dont Heïdi chez les féminines qui remporte le chrono élite au scratch alors qu’elle n’a pas encore 16 ans, c’est dire ! Antonin a délivré un chrono intéressant qui mérite notre attention alors qu’il nous arrive tout droit des chemins.
Du côté des polistes, on notera la belle performance de Théo qui remporte deux médailles d’argent derrière son camarade Alexandre, l’un des meilleurs coureurs mondiaux de sa catégorie en se rapprochant de façon notable. Alexandre qui a arboré avec fierté son joli maillot arc-en-ciel a réalisé un sans faute, même si sa performance sur le  chrono est loin d’être à la hauteur de ses capacités. En C5, Noah manquait cruellement de fond mais il s’est bien battu prouvant qu’il a réellement du potentiel. Dorian quant à lui, a démontré une belle résistance face à un coureur qui sort à peine des rangs professionnels et avec une belle carte de visite. A 22 ans, la marge de progression de Dorian est encore importante et avec des Jeux reportés d’un an, le temps joue en sa faveur. Cette nouvelle adversité au niveau national va permettre à Dorian de progresser encore plus vite. On s’en réjouit ! » a commenté Christophe.

Retrouvez l'ensemble des photos du week-end.

Championnat du Monde UCI de Paracyclisme sur piste : Dorian et Alexandre quadruple Champion du Monde !

Les deux pensionnaires du Pôle Espoir de Paracyclisme de Urt, Dorian Foulon (MC5) et Alexandre Léauté (MC2) ont atteint le firmament du paracyclisme sur piste lors des championnats du Monde qui ont eu lieu à Milton. Avec 4 titres, 3 médailles et 2 Records du Monde glanés au Canada, ces championnats resteront dans l’histoire de notre sport et du Pôle Espoir de Paracyclisme.

 Alexandre Léauté, la pépite du paracyclisme Français 

Fraichement sacré champion du Monde sur route en septembre dernier à Emmen (Pays-Bas), Alexandre vient de réaliser un exploit hors norme. Après avoir pris la 2ème place de l’épreuve de poursuite (3’38’’491), réalisant ainsi les minima pour être sélectionné aux prochains Jeux Paralympiques, il a décroché son 1er titre mondial sur piste au kilomètre en battant de surcroit le Record du Monde (1’11’’373). Forts de ces résultats, le jeune prodige urtois a confirmé son excellente forme en remportant le 200m lancé ponctué par un nouveau record du Monde (11’’990). À 19 ans, il est aussi le 1er coureur de sa catégorie à descendre en dessous des 1’12 au km et 12’’ au 200m ! Ce qui en dit long sur sa performance. Mais Alexandre n’en est pas resté là car un nouveau titre s’offrait à lui. En effet, au cumul de toutes les épreuves dont le scratch sur lequel, il récolte une belle médaille de bronze, il devient le 1er champion du Monde MC2 de l’histoire de l’omnium (classement des points obtenus sur l’ensemble des 4 épreuves citées précédemment). Ce bilan flatteur récompense un jeune homme besogneux et assidu qui dispose d’une force physique et mentale sur le vélo qui force l’admiration.

« Je suis surpris, je n’en reviens pas, je ne réalise toujours pas… Honnêtement, j’avais préparé ce mondial car même avec mon titre sur route, je n’étais pas certain d’être sélectionné pour les Jeux de Tokyo. Je devais montrer aux sélectionneurs que j’avais ma place. Nous avons tellement travaillé dur avec le staff du Pôle Espoir. J’ai de nombreuses personnes à remercier mais mes premières pensées sont pour mes parents et ma famille. Je remercie aussi le lycée Louis de Foix, la Fédération Française Handisport et son encadrement, mon club Urt Vélo 64, le staff du pôle dont Céline pour son accompagnement au quotidien et bien sûr Christophe, mon entraîneur, sans qui rien de tout cela ne serait arrivé. Avec Céline, ils ont su trouver les mots il y a quelques semaines, alors que je n’avais plus confiance en moi pour me motiver et m’amener au-delà de mes espérances. Ils ont été la clé de ma réussite » nous déclarait Alexandre, le plus jeune compétiteur masculin sur ces mondiaux, à l’issue d’un week-end de folie.

 La consécration de Dorian Foulon 

Il tournait autour de son premier sacre depuis 3 ans. Il n’était pas monté sur un podium mondial depuis sa médaille de bronze sur route en 2017, à peine âgé de 19 ans. Vainqueur de plusieurs coupes du Monde, il pesait sur les courses mais il n’avait pas encore concrétisé tout le bien que l’on pensait de lui. Il a enfin déjoué les pronostics au Canada, un pays qui lui a toujours réussi. Surprenant médaillé de bronze sur le kilomètre (1’05’’682), laissant derrière lui des spécialistes de la discipline, 3ème également du 200m lancé (11’’171), Dorian avait les jambes et un taux de confiance des plus élevés pour aborder son objectif principal, la poursuite individuelle. En explosant son record personnel de près de 10’’ (19’’ en deux ans !), le poliste a réalisé le 2ème temps des qualifications (4’29’’515) à quelques dixième du premier. Grâce à cette performance, Dorian a réalisé les minima pour sa sélection à Tokyo. Très motivé et avec une grande sérénité alors qu’il allait participé à sa première finale pour un titre tant convoité, il n’a pas tremblé. À l’issue d’un match haletant et indécis jusqu’au dernier tour, Dorian s’est transcendé et a réalisé un véritable exploit décrochant ainsi son 1er titre de Champion du Monde de sa carrière. Pas le temps de digérer ces moments de bonheur, qu’il a fallu se remettre en selle pour le scratch, l’ultime épreuve de l’omnium sur lequel Dorian était le leader provisoire. Avec un sens tactique qu’on lui connaît sur cette épreuve et appliquant les consignes, Dorian a conclu le week-end par un 2ème titre mondial. Comme son camarade Alexandre, il est aussi le 1er champion du Monde de l’omnium de l’histoire de sa catégorie (MC5).

«C’est énorme, impensable, indescriptible, que du bonheur… J’ai tellement d’images qui se bousculent dans ma tête, tant de personnes que j’aimerais avoir auprès de moi pour partager ma joie. Enfin, je suis champion du Monde ! J’ai n’ai pas pu retenir mes larmes, dans les bras de Alexandre, je n’arrivais plus à me contenir. Ma famille, mon amie, mes proches, mon équipe de la Caja Rural, mon club Urt Vélo 64, le staff du pôle, je savais qu’ils étaient tous derrière leur écran pour me soutenir et vivre avec moi ce moment magique. Je les remercie vivement pour ce qu’ils m’ont apporté sans oublier la Fédération Handisport et l’équipe de France. J’ai fait des sacrifices tout l’hiver, j’ai beaucoup travaillé avec mon équipe technique qui m’a préparé au mieux. Tout s’est déroulé comme prévu. Nous avons fait de nombreux tests lors de mon dernier stage au Portugal avec mon entraineur, Christophe. J’étais prêt physiquement et mentalement grâce à Céline mais des fois ça ne suffit pas, il me fallait trouver cette petite différence, cette étincelle qui me faisait défaut depuis 3 ans. Entre les deux manches de la poursuite, j’ai longuement parlé avec mon entraineur, nous avons analysé mes données, mes braquets, tous les paramètres et les détails qui m’ont permis de remporter cette finale. Je ne sais comment le remercier aujourd’hui. Avec Alexandre, nous avions à cœur de ramener ces titres, pour le pôle et avant tout pour Christophe, une façon pour nous de le soutenir. C’est peut-être ce qui nous a permis d’aller puiser au plus profond de nous-mêmes et de trouver la force de nous surpasser. La méthode fonctionne et je ne changerai pour rien au monde », nous livra Dorian, dans un état de grâce.

Le bilan inespéré ouvre de nouvelles perspectives et un programme chargé d’ici les Jeux de Tokyo. Christophe Dizy, l’entraîneur du Pôle nous fait un bilan de ces Championnats. « Nos deux bretons d’origine nous ont émerveillé tout au long de ces championnats. Nous avons mis en place un programme spécifique autour de Alexandre et de Dorian avec des experts dans chaque domaine de compétence. Avec le préparateur physique, Xavier Mondenx, que je remercie pour son travail et Jean-Marc Panzou en charge de l’évaluation physique entre autres, nous avons su nous entourer de personnes compétentes et professionnelles. Le point final de la préparation a eu lieu au Portugal. Au-delà de la piste d’Anadia, nous avons eu la chance de faire des rencontres qui nous ont permis de mieux appréhender l’aspect technique et scientifique. Ces personnes se reconnaitront et je leur en suis très reconnaissant. Enfin, nous avons aussi amélioré le matériel de base que nous avions afin d’augmenter nos performances. Ce sont tous ces petits détails qui nous ont permis aujourd’hui d’atteindre, le niveau des nations de référence mondiale sur piste. Ces résultats stratosphériques, sont aussi le fruit de 5 années de travail au sein du Pôle Espoir de Paracyclisme duquel sont issus nos deux champions du Monde. Je remercie la Fédération Française Handisport dans son ensemble pour sa confiance. Enfin, je dédie cette réussite à celui qui a toujours cru en nous et qui est à l’origine de ce projet, Sami El Gueddari. Sans ce grand Monsieur du Handisport, nous n’en serions pas là aujourd’hui et je tenais à lui rendre hommage. Maintenant, nos regards vont se tourner vers le pays du soleil levant pour tenter de ramener des médailles et pourquoi pas les plus belles ? ».

Un grand merci aux sponsors du pôle et aux partenaires privés des polistes. Ces victoires sont aussi les vôtres et elles récompensent votre confiance. 

 RAPPEL DES RÉSULTATS 

PARACYCLISTE               KILOMÈTRE     POURSUITE     SCRATCH     200M LANCÉ*     OMNIUM  
DORIAN FOULON 3ème 1er 6ème 3ème 1er
ALEXANDRE LÉAUTÉ 1er - WR** 2ème 3ème 1er - WR** 1er

*Pas de médaille décernées
**World Record / Record du Monde
Crédit photos : JBBFoto